Interview de Guenièvre, guide chez TALIVERA

Guide à Paris Guenièvre

Partager

Chez nous, c’est vous qui êtes au centre de l’expérience ! Mais sans nos guides, nos visites ne seraient pas les mêmes. Rencontre avec Guenièvre, qui nous raconte son parcours et son expérience chez TALIVERA.

Depuis combien de temps es-tu guide ?

Je suis guide depuis 2017. J’avais déjà eu l’expérience du guidage auparavant car j’ai travaillé deux étés dans une association bretonne qui œuvrait pour la sauvegarde du patrimoine religieux en vie (SPREV) et un troisième pour le National Trust au Royaume-Uni.

Quelle est ta formation ?

Après deux ans de prépa littéraire, j’ai été admise à l’École du Louvre pour y faire un Premier Cycle général en histoire de l’Art qui a duré trois ans. J’ai ensuite effectué un Master recherche en Histoire de l’Art à la Sorbonne (Paris IV) et me suis spécialisée dans les arts décoratifs britanniques du XIXe siècle. Enfin, j’ai suivi une année de licence professionnelle à l’Université Paris-Est-Marne-la-Vallée. Cette licence m’a permis d’obtenir la carte professionnelle de guide conférencier, l’outil indispensable pour exercer ce métier passionnant !

Pourquoi as-tu choisi ce métier ?

Il m’a choisie ! A mon arrivée à l’École du Louvre, je me destinais comme presque tous les élèves à devenir conservateur du patrimoine. Mais au fil de mes études et de mes stages, le guidage est apparu comme une évidence. Je me suis rendue compte que ce qui m’enthousiasmait c’était de parler d’art, d’histoire et non de faire de la recherche uniquement pour elle-même. La recherche est essentielle au métier de guide conférencier mais partager mes découvertes est au fond ce qui me plait le mieux.

Quel genre de sortie ou d’exposition proposes-tu ?

Je suis assez souple et très, peut-être trop curieuse…. tout m’intéresse ! Selon moi toute nouvelle visite est prétexte à faire des recherches et découvrir des histoires inédites.

Et en ce moment ?

J’ai présenté un parcours autour des expositions universelles et vais reprendre la visite sur l’île saint Louis. J’aime beaucoup aller m’y promener et passer chez le glacier Berthillon, à l’Île saint Louis. Je recommande le parfum fraises des bois !

Combien de langues parles tu ?

Je parle anglais et espagnol.

Pourquoi as-tu voulu collaborer avec TALIVERA ?

J’ai été contactée par TALIVERA. Après divers échanges, j’ai constaté que j’aimais le fait qu’on n’y propose pas uniquement une visite mais une expérience d’un autre genre. Les visiteurs sont réceptifs à cette nouvelle approche.

Quelle est la valeur ajoutée de TALIVERA pour toi et pour les participants ?

C’est probablement la décision que l’expérience ne s’arrête pas à la visite : on offre la possibilité de prolonger le moment. Le café ludique est une opportunité pour engager le débat, prendre un peu plus son temps, ou simplement papoter. J’aime beaucoup ces échanges d’idées, pas toujours évidents à initier au cours de la visite.

3 mots pour décrire ton expérience avec nos activités ?

Humain – Local – Différent

À qui recommanderais-tu notre offre ?

La formule café ludique qui suit la visite fonctionne bien avec les comités d’entreprise après une visite surtout lorsqu’on propose des jeux. Sinon, je recommanderais les activités de TALIVERA à toutes les personnes férues de belles histoires.

Quels sont tes centres d’intérêt ?

J’adore l’espace ! En parallèle du guidage, je travaille pour l’Observatoire de l’Espace, le laboratoire culturel du CNES (Centre national d’études spatiales). Je participe plus particulièrement à l’édition de la revue de littérature et de création Espace(s) qui paraît deux fois par an.

Restons connectés, rejoignez-nous sur Instagram et Facebook 😊

Cliquez ici pour rencontrer Guenièvre lors de sa prochaine visite : Le marais et ses secrets d’hier à aujourd’hui ! Prochaine date le 25 juin !

Laisser un commentaire

shares