ZOOM ARTISTE

Zoom artiste : Picasso, poète.

Partager

Un poète qui a mal tourné

Picasso est un célèbre peintre mais pas que : il a écrit 3 pièces de théâtre et plus de 350 poèmes, découvertes qui ont été réalisées après son décès et qui furent une surprise pour le public.

Un manque de considération pour ses travaux littéraires qui frustrait d’ailleurs l’artiste. Il avait ainsi déclaré «Je suis beaucoup plus qu’un peintre, mais les gens ne me prennent pas au sérieux. Ils me prennent au sérieux seulement comme peintre. Tant pis pour eux».

© 2020 Estate of Pablo Picasso / Artists Rights Society (ARS), New York
© 2020 Estate of Pablo Picasso / Artists Rights Society (ARS), New York

Picasso, un artiste enfermé dans son statut de peintre? C’est la question que pose la découverte de ses écrits. Mais plus que comme un écrivain frustré, il faut plutôt considérer Picasso comme un artiste dans un positionnement de décloisonnement des genres artistiques, à la croisée des chemins entre des disciplines qui apparaissent complémentaires.

© 2020 Estate of Pablo Picasso / Artists Rights Society (ARS), New York
© 2020 Estate of Pablo Picasso / Artists Rights Society (ARS), New York

Picasso avait également déclaré sur son travail poétique « je suis un poète qui a mal tourné« . Derrière cette phrase humoristique, on peut également se demander si Picasso ne sous-entend pas que toute sa peinture découle en réalité de sa volonté poétique. Et s’il n’est pas que peintre, c’est qu’il est aussi poète, et les deux activités se confondent chez Picasso.

Picasso écrivain? Il s’agit alors de voir en quoi ce talent caché de Picasso vient à la fois éclairer sa peinture et l’enrichir.

Une œuvre gigantesque

Des centaines de pages manuscrites, c’est l’étendue de l’œuvre poétique retrouvée de Picasso. Celles-ci sont majoritairement écrites à la main, à la machine à écrire ou au pinceau sur des feuilles de papier. Plus comique, Picasso à également rédigé ses poèmes sur des nappes mais aussi du papier hygiénique! Cette anecdote révèle que Picasso avait une pulsion d’écrire spontanée, et que quand l’inspiration arrivait, il devait écrire immédiatement, et ce peu importe le médium.

Mais ces poésies ne sont pas écrites seulement avec des mots: sur les feuilles retrouvées, les images se mélangent aux lettres dans des créations qui deviennent des œuvres d’art à part entière. Picasso poète reste tout de même inséparable du peintre.

« Etudes : tête de femme et poèmes en français (9 et 11 octobre 1936) », Pablo Picasso• Crédits : © Succession Picasso 2020
« Etudes : tête de femme et poèmes en français (9 et 11 octobre 1936) », Pablo Picasso• Crédits : © Succession Picasso 2020

De son vivant Picasso a été publié dans des revues d’art, dans des revues littéraires mais aussi en volume. Cependant, deux projets de publication d’une anthologie de ses poèmes n’ont jamais abouti de son vivant – malgré que ceci ait été la volonté du peintre-même.

On faisait donc confiance au peintre, mais pas commercialement au poète. Il faudra attendre 1989, soit 16 ans après la mort de Picasso en 1973, pour que ses poèmes soient publiés en un seul volume.

© 2020 Estate of Pablo Picasso / Artists Rights Society (ARS), New York
© 2020 Estate of Pablo Picasso / Artists Rights Society (ARS), New York © Succession Picasso

Un mise à l’écriture tardive

Lorsqu’il commence à écrire, Picasso est à un moment de sa vie un peu particulier. Il a 54 ans et est arrivé à une situation de grande reconnaissance dans sa carrière de peintre. Mais c’est cependant une période difficile dans sa vie privée : en effet, il est en train de divorcer de sa femme Olga et entretien une relation amoureuse secrète avec Marie-Thérèse Walter qui est elle-même enceinte. En raison de son divorce, Picasso n’a plus accès à son atelier pendant plusieurs mois.

PICASSO 1935 ROJI ANDRE
Picasso en 1935 par Roji André. © Succession Picasso

Auparavant il vivait dans un cadre assez bourgeois avec sa femme. Pendant cette période de transition Picasso retrouve donc une certaine vie de bohème qu’il avait à ses débuts et se met alors à écrire des poèmes. Il fréquente également la scène surréaliste parisienne, ce qui a sûrement stimulé sa volonté d’écriture.

1935-1936 est la période d’écriture la plus foisonnante et intense de Picasso. Ces années coïncident avec une période où il peint rarement du fait sûrement de son absence d’atelier.

Des poèmes à la croisée des cultures

La question de savoir en quelle langue ont été écrites les œuvres de Picasso est essentielle car, bien que Picasso réside depuis longtemps en France lorsqu’il commence à écrire, il n’en demeure pas moins que la langue maternelle de l’artiste est bien évidemment l’espagnol.

Sur le dos de l’immense tranche de melon ardent, Pablo Picasso, 1935 © Succession Picasso recto Crédit photographique : Mathieu Rabeau/Etablissement public de la Réunion des musées nationaux et du Grand Palais des Champs-Elysées

Finalement, Picasso écrit dans les deux langues et on retrouve des poèmes en espagnol aussi bien qu’en français. Il a cependant eu plus tendance à écrire en français : sur les 350 poèmes retrouvés, on en décompte pas moins de 200 rédigés en français, dont deux de ses trois pièces de théâtre.

Picasso aime s’amuser et jouer avec son multilinguisme. Il n’hésite pas à combiner les deux langues, et à passer de l’une à l’autre dans ses écrits. Il met ainsi en valeur ses deux cultures pour en tirer une œuvre poétique unique.

Un sens à découvrir

« Je mets dans mes tableaux tout ce que je veux, tant pis pour les choses. Elles n’ont qu’à s’arranger toutes seules. » Pour ses peintures comme pour ses poèmes, l’essentiel pour Picasso c’est donc le ressenti face à l’œuvre. Il ne s’agit pas de créer un propos avant de peindre ou d’écrire, c’est au spectateur ou au lecteur de reconstruire ce sens au moment de la confrontation à l’œuvre.

femme-écrivant-pablo-picasso
Femme écrivant, Pablo Picasso, 1934 © Succession Picasso

Picasso avait élaboré une technique pour son écriture poétique : il avait ainsi préparé une « palette de mots et de thèmes » qui devaient revenir dans ses textes. Certains objets sont donc souvent mis en valeur par Picasso : la persienne, les rideaux ou encore l’éventail… L’artiste semble donc avoir une certaine fascination pour l’idée de se dissimuler, de se cacher mais aussi de révéler.

Il est donc intéressant de se pencher sur la carrière poétique de Picasso, tant elle semble complémentaire de son travail de peintre ! Un travail poétique qui symbolise bien son époque, à mi-chemin entre le surréalisme et l’art moderne.

Pour expérimenter le processus créatif de Picasso sur votre bien-être, découvrez notre e-café pause bien-être Lâchez prise avec Picasso !

Restons connectés, rejoignez-nous sur Instagram et Facebook ! 🥰