Les passages de Paris vus de l’intérieur !

Passage parisien

Partager

Au XIXème, pas moins de 150 passages structurèrent peu à peu la ville pour permettre aux « passants » les plus fortunés de faire leurs promenades et leurs courses à l’abri. Paris fut la première ville à engager ce genre d’architecture qui s’exporta ensuite en raison de son succès !

Le passé des passages … ⏳

Construits au XIXème, les passages de Paris sont concentrés pour la plupart entre le IIe et IXe arrondissement. Ils côtoient les théâtres et les boulevards animés. Des marchands en tous genres s’y installent : imprimeurs, libraires, grossistes … Ces lieux deviennent à la mode, on s’y montre et on s’y amuse… On y croise une foule hétérogène, représentative de la société parisienne du XIXème : l’aristocratie côtoie la haute bourgeoisie, et on y rencontre également des prostituées et pickpockets.

🎉 Les passages, survivants des travaux d’Haussmann !🎉

Si l’image du baron Haussmann est souvent celle d’un homme qui a redonné à Paris son faste, c’est aussi lui qui a mis à plat un bon nombres de passages couverts pour favoriser l’essor de grands magasins. Jusqu’à 150 passages couverts qui permettaient de traverser Paris de manière agréable et utile ! La capitale s’est transformée mais, certains sont encore présents aujourd’hui, au nombre de 30.

Avenue de l’Opéra, soleil, matinée d’hiver, Camille Pissaro, 1898, Reims, Musée des Beaux Arts


Classés pour certains monuments historiques, ils valent tous le détour !

👏 Les petites mains des passages 👏

Construits pour abriter les Parisiens des intempéries et des embarras de la rue, les passages étaient avant tout des lieux où il faisait bon être vu. Les mondanités étaient d’usage et aucun détail ne devait échapper.

Après avoir rendu visite aux modistes, chapeliers et autres bijoutiers, les parisiens devaient quitter un passage pour se rendre dans un autre !

Paris où plutôt « Lutetia », signifie « ville de boue » et on imagine bien que débarquer dans un passage les pieds pleins de boue pouvait porter préjudice aux bourgeois et gentes dames.

C’est précisément à cela que servaient les décrotteurs. Leur mission ? Nettoyer les souliers des passants contre quelques sous !

📍 Et si vous y passiez ?📍

🔸 Le plus long passage de Paris est le passage du Caire, situé dans le deuxième arrondissement. Il mesure 360 mètres de long ! 🏃‍♀️

🔸 Envie d’évasion ? Rendez-vous au Passage Brady ! C’est le passage le plus exotique de la capitale où l’on peut trouver des restaurant indiens, pakistanais et réunionnais, mais aussi des magasins de déguisements. Une vraie initiation au voyage pour ce passage en deux parties ! 🥘

🔸 Molière maîtrisait les lettres mais pas les chiffres ! Dans le passage Molière situé dans le IIIème arrondissement, les numéros des immeubles suivent une progression en sens inverse des aiguilles d’une montre. Peu commun ! 😮

Passage Molière

🔸 Faire des affaires dans un passage ? C’est possible ! La preuve Passage des Panoramas. C’est là que la boutique Susse proposait un choix d’articles les plus variés : articles de fantaisie, corbeilles de mariage et de baptême, agendas, éventails, flacons, bonbonnières, papiers à lettres gaufrés ou décorés, jeux de société, jouets mécaniques… Mais cette boutique recelait d’objets bien plus intéressants ! Alexandre Dumas y acheta pour 6 francs un chef d’œuvre de Delacroix, « Le Tasse dans la Prison des Fous ». Il le revendit, en 1866, 15 000 francs ! Une sacrée affaire. 👨‍🎨

Passage des Panorama

Cliquez ici pour assister à la prochaine sortie : Les passages couverts, la face cachée de Paris ! Prochaine date le 5 juillet, 18h30.

Restons connectés, rejoignez-nous sur Instagram et Facebook 😊

Laisser un commentaire

shares