EXPOSITION

Victor Hugo, l’écrivain de la liberté

Victor Hugo Les misérables

Partager

Alors qu’une exposition évènement lui est consacrée au Panthéon à Paris, là où il repose, ce géant de la littérature a catalysé des idées qui sont toujours aussi fortes aujourd’hui, au point que son roman phare « Les Misérables » a connu plus de dix adaptations de film dont la plus connue par Robert Hossein et ces dernières années, une version américaine !

« Aux Grands Hommes, la patrie reconnaissante » devise inscrite sur le fronton du Panthéon. ©Parisinfo.com

Un combat acharné pour la liberté

Victor Hugo, aussi bien dans sa carrière politique que dans ses écrits littéraires, est un fervent défenseur des valeurs républicaines, de l’égalité et surtout de la liberté.

Dans ses romans il prend le parti de l’opprimé, du faible, celui que la société rejette ou a oublié. Dans Notre-Dame de Paris c’est ce bossu moqué qui retrouve une dignité !

Dans les Misérables c’est tout un pan de la société française, bien éloigné de la bourgeoisie française, qui devient le héros de cette épopée romanesque devenue monument de la littérature française.

Victor Hugo devient un symbole du combat contre l’injustice.

Cosette sous les traits du personnage dessiné par Émile-Antoine Bayard

Un artiste célébré par la République

Victor Hugo n’est pas qu’un écrivain romancier ! Il a aussi écrit des textes engagés et a mené un combat politique toute sa vie. Il n’hésite pas à exprimer des opinions modernes et novatrices pour son temps : l’abolition de la peine de mort, la démocratie avec son soutien au suffrage universel ou encore l’Europe unifiée. Victor Hugo était un fervent défenseur du peuple ! « Il faut transformer la foule en peuple », répètait Hugo. Il était donc farouchement engagé comme républicain. A tel point qu’il a du s’exiler de France pendant le règne de Napoléon III après avoir tenté d’organiser une résistance après le coup d’état. Il restera 19 ans en exil volontaire à Bruxelles, refusant de revenir même après son amnistie : jusqu’au bout Victor Hugo reste intègre.

Devenu une grande figure républicaine au service de la Nation, il est célébré par des obsèques nationales sous la IIIème république. Le 1er juin 1885, 10 jours après sa mort, il fait son entrée au Panthéon acclamé par la foule, le peuple, qui voyait en ce grand écrivain un défenseur de leur cause.

1er_juin_1885_-_Enterrement_Victor_Hugo
1er juin 1885 : une foule pour l’entrée de Victor Hugo au Panthéon

L’Exposition évènement « Victor Hugo, la Liberté au Panthéon » à Paris a démarré ! Présentée dans la crypte où le poète repose, l’exposition retrace ce moment qui a fait vibrer toute la France lors du défilé dans Paris et de son entrée au Panthéon mais également reprend le thème d’actualité et universel, la Liberté ! Comment la liberté a inspiré la vie de Victor Hugo et ce, à travers des archives, peintures, photographies…

TALIVERA vous emmène découvrir cette exposition avec une sortie culturelle organisée au Panthéon pour visiter l’exposition et le Panthéon avec notre guide, Françoise puis en discuter autour d’un café.

Pour réserver votre place pour le Tandem TALIVERA « e.café + sortie culturelle » 👉 Victor Hugo l’Homme de la Liberté