La sombre histoire d’Anish Kapoor

Partager

De Rothko à Malevitch en passant par Pierre Soulage, tous ont recherché le noir absolu.

Anish Kapoor et le noir

Star mondiale à tendance monumentale, le britannique Anish Kapoor est l’un des artistes les plus tendances et les plus chers de la planète. C’est aussi un artiste controversé, qui a récemment fait scandale à Versailles avec Le Vagin de la Reine, œuvre qui lui a valu quatre vandalismes !💣

« Dirty Corner » ou « Le Vagin de la Reine », dans les jardins du château de Versailles au printemps 2015

En 2016, il fait fureur et achète le droit exclusif du noir vantablack. Il devient par conséquent le seul à pouvoir utiliser cette non couleur.

« C’est si noir que vous ne pouvez presque rien voir. Imaginez un espace si sombre qu’en y pénétrant vous perdez toute idée de qui vous êtes, d’où vous êtes et la conscience du temps. Votre état émotionnel en est affecté et, sous le coup de la désorientation, il faut que vous trouviez, à l’intérieur de vous, quelque chose d’autre. »

Cette non-couleur, produite par une société britannique en 2014 était initialement dédiée à l’usage militaire permettant de dissimuler des satellites et avions de combat furtifs… grâce à sa puissance permettant à tout objet qui en est recouvert de devenir totalement (à 99,6%) invisible !

Plus noir qu’un ciel la nuit, plus noir que l’espace… bref c’est le matériau le plus noir de l’univers, une non couleur capable d’écraser tous les reliefs.

🙅‍♂️Une histoire obscure 🙅‍♂️

Tomber dans un trou noir, c’est ce qu’a pu expérimenter un touriste italien, lorsqu’il visitait le musée d’art contemporain de Porto.

Dans l’une des salles du musée se trouvait un rond noir. Impossible de savoir s’il s’agissait d’un tapis noir ou d’un trou noir.

L’œuvre de l’atriste contemportain Anish Kapoor intitulée «Descent into limbo». – MIGUEL RIOPA / AFP

Hospitalisé après être tombé dans ce qui était en réalité un trou de 2.5m de profondeur, cet épisode est la preuve de l’incapacité à distinguer l’œuvre en raison de sa couleur si profonde et de ses parois absorbant la lumière.

Réalisée en 1992, l’œuvre Descente n’était pourtant pas faite de noir vantablack mais de pigments très noirs donnant l’impression d’un puit sans fond.

🤯Une exclusivité qui fait broyer du noir🤯

Si certains broient du noir, c’est parce que l’artiste ne souhaite pas partager sa couleur. Personne ne peut se procurer cette non-couleur.

Le projet d’Anish Kapoor est de construire une gigantesque salle entièrement recouverte de vantablack afin de proposer une expérience assurant des sensations vertigineuses.

🔵Noir contre bleu

En 1960, Yves Klein dépose son bleu. Devant l’Institut National de la Propriété Intellectuelle. Cette couleur peut être cependant réutilisée à condition qu’elle ne porte pas l’appellation « bleu klein ». Ce n’est donc pas un monopole sur le bleu outremer… à la différence de Kapoor… bref, un roman noir…

IKB 3, Monochrome bleu,
© Adam Rzepka – Centre Pompidou, MNAM-CCI /Dist. RMN-GP
© Yves Klein / Adagp, Paris

Restons connectés, rejoignez-nous sur Instagram et Facebook 😊

Laisser un commentaire

shares