Du théâtre amateur … au Festival d’Avignon !

Partager

Fondé en 1947 par Jean Vilar, le Festival d’Avignon est passé d’une simple offre de spectacles estivaux à un Festival connu à l’international, qui se déroule tous les étés et dont la programmation et le déroulement s’inscrivent dans une logique de démocratisation de la discipline !

Jean Vilar et les débuts du Festival d’Avignon

C’est sur invitation du collectionneur et critique Christian Zervos et du poète René Char que le comédien et metteur en scène Jean Vilar arrive à Avignon pour la première fois. Ces derniers lui proposent de présenter son premier grand succès public : Meurtre dans la cathédrale de T.S.Eliot, dans la grande chapelle du Palais des papes.

Gérard Philipe, Jean Vilar, Léon Gischia dans la Cour d’honneur du Palais des papes – 1952 © Agnès Varda – Ciné-Tamaris

Mais Vilar est exigeant : la salle ne lui convient pas donc il refuse. 🙅‍♂️

Sa solution, la voici : présenter trois pièces en création : Richard II de Shakespeare, Tobie et Sara de Paul Claudel, et La Terrasse de midi, par Maurice Clavel. 🎭

Ces trois œuvres annoncent les prémisses des programmations du Festival : variée, proposant des œuvres méconnues du répertoire universel et des textes contemporains. 📖

Vilar est désireux d’atteindre un jeune public, attentif, il souhaite lui proposer un théâtre nouveau !

Son souhait, le voici :

 » Redonner au théâtre, à l’art collectif, un lieu autre que le huis clos (…) ; faire respirer un art qui s’étiole dans des antichambres, dans des caves, dans des salons ; réconcilier enfin, architecture et poésie dramatique « .💬

C’est dans cette logique que des troupes d’acteurs, de plus en plus nombreuses affluent à Avignon, considérant le Festival comme fer de lance du renouveau théâtral français.

Soucieux que ce Festival ne devienne pas une routine, Vilar fait preuve d’un vrai effort dans sa recherche de metteurs en scène, de nouvelles troupes et d’acteurs.  Il ouvre par ailleurs le Festival à d’autres disciplines artistiques telles que la dance,  le cinéma, le théâtre musical…

Avignon devient la ville du théâtre !

🌬La succession de Vilar et le choix d’un Festival dans l’air du temps🌬

Paul Puaux reprend la direction dans les années 70 et s’attache à promouvoir le travail de jeunes auteurs et metteurs en scène. Il ouvre le « gueuloir », où les auteurs sont invités à présenter leurs textes !

Peu à peu le Festival s’ouvre à l’internationale. Un Festival « off » se crée, regroupant diverses compagnies françaises et internationales venues dans le but d’atteindre un nouveau public.

Les différents directeurs du Festival s’attachent successivement à y apporter du renouveau, en invitant des acteurs, en proposant de nouvelles activités, en ouvrant le Festival à l’étranger, la projection de films muets accompagnée d’orchestres …

Plus de 300 représentations se déroulent chaque été au Festival ! Les chiffres exorbitants ne font qu’amplifier les besoins : au total, on compte une vingtaine de lieux scéniques !

« L’histoire des Larmes » Jan Fabre -Cour d’honneur 59eme festival d’Avignon 2005
Christophe Raynaud de Lage

Le Festival depuis les années 2000 s’investit dans l’accompagnement d’équipes artistiques, soucieux de les aider dans le montage financier technique de leurs créations comme pour la diffusion des spectacles en France et à l’étranger.

Le Festival propose d’orienter les spectacles autour de thèmes choisis par des artistes avec lesquels il travaille en collaboration : Questions sociales et politiques, échanges entre mots-corps-images, le voyage, la relation entre l’artiste et le public, le mystère de l’humain…

En somme, comme l’indique le site du Festival d’Avignon,

« Le Festival d’Avignon offre au spectateur le plaisir de la découverte avec celui de la réflexion, faisant de la ville un forum d’où se dégage une atmosphère d’engagement dans son temps et du théâtre un espace propice au dialogue et aux débats, parfois passionnés, pour les artistes et le public. »💬

🌟Une 73ème édition prometteuse🌟

Quand ? Du 4 au 23 juillet 2019, se déroulera la 73ème édition du festival.

Au programme, la visite de l’histoire du Festival tous les jours, des conférences de presse, des contes musicaux, du cinéma, de la lecture, des ateliers de la pensée, de la danse, des concerts, des débats, des expositions, et enfin… du théâtre. 🎞🎭🖌💬

Pendant toute la durée du Festival, la ville est envahie de spectacles

Les chiffres sont impressionnants : 43 spectacles dont 33 créations, 280 levers de rideau… Espérons que les 112 000 billets mis en vente suffiront !

Le thème politique et poétique de L’Odyssée a été choisi pour cette année, l’occasion d’aborder – évidemment celle d’Homère-  mais d’évoquer des thématiques actuelles, preuve que “le festival d’Avignon n’est pas une bulle qui le sépare du monde”, comme le souligne Olivier Py qui en est à la direction.

Restons connectés, rejoignez-nous sur Instagram et Facebook 😊

Laisser un commentaire

shares