ZOOM ARTISTE

Zoom artiste : David Hockney, le peintre anglais connu et reconnu

Partager

Entre art moderne et art contemporain, zoom sur l’artiste en 4 oeuvres emblématiques !

David Hockney, né en 1937 en Angleterre, est aujourd’hui le peintre vivant dont les œuvres sont sans doute les plus célèbres au monde. Ses paysages pop et riches en couleur peuplent les murs des musées d’art moderne du monde entier et on ne compte plus les rétrospectives à succès consacrées à l’artiste (Au Centre Pompidou à Paris il y a 3 ans).

Retour en quatre œuvres emblématiques sur la carrière de ce peintre à l’image de son siècle.

First Marriage (1962)

first-marriage-a-marriage-of-styles-1-david-hockney-1962-d938a563

Cette œuvre est une des premières de David Hockney après la fin de sa formation au Royal College of Art de Londres. On retrouve dès ses débuts certains motifs qui vont peupler la peinture ultérieure de Hockney : les grands applats de couleurs (ici une toile laissée majoritairement brute), les palmiers, les couleurs vives et le figuratisme.

Dans cette toile, Hockney reconnaît l’influence prédominante du peintre et sculpteur français Jean Dubuffet. Les personnages sont plus enfantins que par la suite, les formes et choix de couleurs rappellent les travaux abstraits propres au début des années 60. Ces éléments, plus brouillons et chaotiques vont progressivement disparaître des œuvres de Hockney, qui va imposer son réalisme comme une anomalie de l’époque.

A Bigger Splash (1967)

L’oeuvre « A Bigger Splash » est sans doute la peinture la plus célèbre de David Hockney et marque un tournant dans la carrière de l’artiste. C’est le début de l’obsession de Hockney pour la Californie, son architecture, ses paysages et la bourgeoisie qui y habite. Cette œuvre fait partie d’un tryptique autour d’un espace qui fascine le peintre : la piscine.

A Bigger Splash est marquante à plusieurs égards. A la fois symbole d’un mode de vie luxueux californien faisant rêver la pop culture, la peinture est pour autant marquée par le vide, le silence, et dégage une atmosphère angoissante. Une forte impression de solitude se dégage de la peinture, d’autant plus que ce cadre blanc froid qui l’entoure fait partie intégrante de l’œuvre.

La seule chose venant perturber cet environnement cliniquement parfait est la présence invisible du plongeur, seulement remarquable par la présence du « splash« , ce jaillissement d’eau au moment du plongeon. C’est donc l’homme qui vient aussi perturber cet environnement un peu trop parfait, pour le rendre de nouveau dynamique et réaliste.

Portrait of an artist (1972)

2018_NYR_15974_0009C_000(david_hockney_portrait_of_an_artist)

Portrait of an artist est une autre œuvre célèbre de Hockney de sa période californienne. Adjugée en 2018 pour plus de 70 millions d’euros lors d’une vente aux enchères, c’est un record pour un artiste encore vivant.

Dans cette œuvre on retrouve encore la présence obsédante des piscines californiennes, mais cette fois-ci deux personnages sont présents. Ce sont David Hockney et son amant, alors à l’époque en train de se séparer. Cette œuvre est une métaphore de la séparation. Le nageur semble en train de partir, et le spectateur est incapable de le retenir, comme empêché par la barrière de l’eau de la piscine.

Cette œuvre est surprenante pour son époque car David Hockney se refuse à l’abstraction pour y préférer le figuratif. A l’inverse de ses compatriotes peintres contemporains, c’est un réalisme dérangeant qui se dégage de son œuvre. Les couleurs vives presque éblouissantes rappellent des films, des photographies dont les polaroids qui passionnaient Hockney.

Comme pour « A Bigger Splash », le mouvement vient redonner de la vie à ces environnements aseptisés et géométriques californiens. Ici c’est la forme des mouvements de l’eau, mais aussi le paysage luxuriant qui réinsèrent un peu de vie à l’univers silencieux peint.

Pearlblossom Highway (1986)

Pearblossom Highway-David Hockney

Pendant la suite de sa carrière, David Hockney s’est tourné vers la seconde discipline qui le passionne et qui peuplait déjà ses œuvres : la photographie. Il se met ainsi à la réalisation de photomontages dont Pearlblossom Highway est un exemple.

Les thèmes et la composition de ses œuvres demeurent similaires à ceux reconnaissables dans sa peinture, mais désormais le nouveau matériau de Hockney n’est plus la peinture mais l’image elle-même qu’il utilise pour créer ce paysage aride, menaçant et hanté par la présence humaine. Des techniques innovantes qui témoignent de la modernité du peintre qui n’a cessé d’expérimenter avec des technologies nouvelles tout au long de sa carrière.

David Hockney présente donc des œuvres bien moins pop, lisses et propres qu’elles n’y paraissent, hantées par le rêve hollywoodien, la solitude et les questionnements sur les interactions. Il est le symbole d’une transition entre art moderne et art contemporain, à la croisée des chemins entre les obsessions créatives des deux mouvements.

« Je suis un artiste qui n’entre dans aucune catégorie, le monde de l’art ne sait jamais très bien où me placer ». 

David Hockney

Depuis 2019, l’artiste britannique a quitté l’Amérique et ses piscines californiennes pour vivre et travailler en France et plus particulièrement dans notre belle Normandie. Il y a réalisé un certain nombre de toiles aux paysages colorés. Une exposition lui est dédié actuellement au Musée de l’Orangerie.

Envie de mieux connaître l’artiste et sur ce qui le distingue, réservez votre place à notre prochain e-café culturel Talivera : [E-CAFÉ] DAVID HOCKNEY, L’ARTISTE QUI TOUCHE À TOUT
Restons connectés, n’hésitez pas à nous partager vos avis et rejoignez-nous sur Instagram et Facebook ! 😊