ZOOM ARTISTE

Zoom Artiste : Vicky Krieps, une actrice rêveuse et sans frontières

Partager

Le nouveau film de Mia Hansen-Løve « Bergman Island », nominé dans la Sélection Officielle du Festival de Cannes 2021, compte à son casting l’actrice luxembourgeoise Vicky Krieps. L’actrice est également à l’affiche de 4 films rien que pour cette année 2021, dont Serre-Moi Fort de Mathieu Amalric et le court-métrage allemand Frida d’Aleksandra Odic qui font partie de la course à la Palme d’Or, chacun dans leur catégorie !

Daniel Day-Lewis et Vicky Krieps dans Phantom Threads ©Universal Pictures International

Une actrice sans frontières ✈

Née en 1983 d’une mère allemande et d’un père luxembourgeois, elle baigne déjà dans une atmosphère cinéphile grâce à son père avocat qui se destine à la restauration de films. Dans le petit territoire du Luxembourg, Vicky Krieps a appris à être polyglotte ce qui lui permet de jouer dans autant de films européens qu’elle le souhaite. La langue devient alors pour elle un véritable véhicule sur notre territoire. Elle a d’ailleurs toujours voulu jouer dans des films français.

Finalement, c’est une actrice hors des frontières qui a longtemps joué des petits rôles dans des courts-métrages ou des films d’auteurs indépendants allemands, anglais, néerlandais ou français…  On la retrouve notamment en 2013 dans le long-métrage d’Eric Rochant Möbius avec Jean Dujardin et Cécile de France ! Elle passe ainsi presque 10 ans de sa carrière à être méconnue. C’est quasi par choix, car elle désire placer toute son attention sur ses personnages avant la reconnaissance et la popularité !

Diplômée de la Haute École d’arts de Zurich, c’est en 2017 que la notoriété de Vicky Krieps va se confirmer à l’international avec Phantom Thread
La même année, elle est à l’affiche de l’excellent biopic Le Jeune Karl Marx du réalisateur haïtien Raoul Peck où elle incarne l’épouse du philosophe.  Elle devient dès lors une actrice incontournable du cinéma d’auteur mondial !

La mode anglaise des années 50 💄

Dans Phantom Thread, elle interprète Alma Elson, une serveuse un peu maladroite qui devient la muse de Reynolds Woodcock, un couturier en vogue dans la haute société anglaise. Avec l’acteur Daniel Day-Lewis qui donne vie au couturier fictif, Vicky Krieps forme un couple venimeux. Le film trace l’histoire d’un drame amoureux où la jeune femme se retrouve en prise avec le monde méthodique et glaciale du perfectionniste couturier.

<< Quoique tu fasses, fais-le avec soin >>

Alma Elson dans Phantom Thread 

Donner corps au personnage 🎥

Le jeu de l’actrice est porté par l’expression corporelle. Les subtilités des émotions sont exprimées finement par le corps, ce qui confère à son jeu une profondeur.  Pour jouer Alma, il n’y avait vraiment qu’elle, car Vicky Krieps vient enrichir l’écriture du personnage de Paul Thomas-Anderson en rendant la muse du couturier davantage indocile. On reste marqué par le profond silence que Vicky Krieps impose à Daniel Day-Lewis dans la séquence où le duo apprend à se connaître au coin du feu, dans la grande demeure aristocratique de Reynolds Woodcock. Le silence est volontairement long par l’actrice, ce qui impose une force de caractère ténue qui déstabilise le personnage masculin. Et l’air de rien, cela renverse une part de la domination de Woodcock.

Vicky Krieps est réputée pour ne pas se poser de limite dans son jeu d’actrice. En tant que comédienne, elle explique qu’elle n’est pas dans le but de plaire. L’important pour elle reste de s’immerger totalement dans le personnage, mais sans jamais perdre sa propre identité.

Malgré la rapide consécration avec Phantom Thread, Vicky Krieps garde la tête sur les épaules et continue toujours de sélectionner avec soin les rôles dans lesquels elle va se fondre.  

Chercher l’inspiration ✒

Dans Bergman Island de Mia Hansen-Løve, en salle actuellement, Vicky Krieps interprète un couple de cinéastes avec Tim Roth. En quête d’inspiration sur l’Île de Fårö, où a vécu et a tourné de nombreux films le célèbre cinéaste suédois, Ingmar Bergman, plane son intimidante présence et ses oeuvres. La présence du grand réalisateur intimide moins la réalisatrice qui livre un film en hommage à lui. Le film fait écho à la réalisatrice, comme à l’actrice, sur l’inspiration et sur la vie d’artiste. Comment concilier sa vie de famille avec son besoin de créer ?

Partant d’une fascination de la réalisatrice (et ses personnages) pour le cinéma intime et cérébral de Bergman, Mia Hansen-Løve élargit le cadre pour filmer également les paysages lumineux de l’île suédoise, où ses personnages en proie à l’inspiration ont trouvé refuge.

Dimanche 11 Juillet, Vicky Krieps a été longuement ovationnée pour sa prestation dans Bergman Island ainsi que le reste de l’équipe du film à Cannes. Déjà de nombreuses fois récompensées pour ses rôles au cinéma, on souhaite grand succès à ce film et peut-être de remporter la palme d’or ce samedi 17 Juillet !

Bergman Island de Mia Hansen-Løve avec Vicky Krieps actuellement dans les salles de cinéma ! Une bonne idée pour ce week-end ! 💛

Débora Dooh