En quelques mots

Le musée Cognacq-Jay vous plonge aux sources du luxe parisien.

« Marchands de tout et faiseurs de rien », suivant la célèbre et peu amène sentence prononcée par Diderot dans son Encyclopédie, les marchands merciers constituent l’une des corporations parisiennes les plus importantes au XVIIIe siècle.
Du 29 septembre 2018 au 27 janvier 2019, le musée Cognacq-Jay organise la toute première exposition consacrée à cette corporation particulièrement codifiée et incontournable dans la diffusion de l’art et du luxe français.
À travers les destins de marchands comme Lazare Duvaux ou Dominique Daguerre, le musée présente une centaine d’oeuvres d’art, de documents et d’archives illustrant les origines du luxe à la parisienne.


À la fois négociant, importateur, collecteur, designer et décorateur, le marchand mercier occupe un rôle majeur dans l’essor de l’industrie du luxe à cette époque. Personnage atypique, il entretient des liens dans la haute aristocratie et s’appuie sur un réseau international d’artistes comprenant les meilleures spécialités techniques et artistiques, qu’elles proviennent de Lyon ou de Chine.
Les marchands merciers se trouvent au coeur d’un réseau à trois pôles : le commanditaire, l’artisan ou artiste et, phénomène nouveau à la puissance croissante, la « mode ». Aussi, pour se faire connaître et agrandir leurs réseaux, ils développent les mécanismes de la promotion publicitaire, avec le concours de dessinateurs anonymes ou d’artistes comme Boucher ou Watteau.
Dissoute durant la période révolutionnaire, cette corporation suscite encore aujourd’hui l’intérêt des historiens de l’art et d’universitaires qui en font leur sujet de recherches. Le parcours de l’exposition explore le contexte propice à l’épanouissement de ce réseau, les clefs de leur succès et leurs innovations, et s’attache à dépeindre quelques-uns de ses illustres représentants.

Votre guideFrançoise

Françoise

Passionnée d'Art et d'histoire, Françoise est enthousiaste, intuitive et créative !

De formation supérieure en arts plastiques, Françoise est guide-conférencière depuis 2011 pour des visites en français ou en anglais.

Elle vous emmène découvrir le Paris des parisiens, ses quartiers, ses lieux insolites et charmants en dehors des sentiers battus...

 

 

Comment s'y rendre

Min 6 personnes / Max 10 personnes

Choisir une date


Mardi 4 Décembre 14:00 , 3 personnes
34.00€ -19.05%

Samedi 15 Décembre 15:00
34.00€ -19.05%
Musée Cognacq-Jay
Musée Cognacq-Jay

Le Musée Cognacq-Jay rassemble les œuvres du XVIIIe siècle acquises entre 1900 et 1927 par Ernest Cognacq, fondateur des Grands magasins de la Samaritaine, et son épouse, Marie-Louise Jaÿ. A sa mort en 1928, Ernest Cognacq lègue ses collections à la Ville de Paris afin de perpétuer une présentation de ses œuvres, évocatrices du siècle des Lumières, au public. Ouvert en 1929 sur le boulevard des Capucines, dans un bâtiment jouxtant la Samaritaine de Luxe, le musée a rejoint l’Hôtel Donon, demeure historique du Marais, en 1990. En 2014, la muséographie du musée a été entièrement revue avec la collaboration étroite du couturier français Christian Lacroix, offrant un regard plus contemporain sur ce goût du XViiie siècle cher à Ernest Cognacq.

Le musée Cognacq-Jay propose aux visiteurs des expositions dédiées à une meilleure compréhension de la société et de l’art français au XVIIIe siècle mais aussi de la référence que constitue, toujours, l’esprit de ce siècle dans notre propre société.

Le musée Cognacq-Jay est situé 8 Rue Elzevir dans le 3ème arrondissement

Comment ça marche ?

  • Choisissez une date

    Vous allez recevoir un email de confirmation avec des informations sur la suite des évènements

  • Le groupe est formé

    Une fois le groupe formé, nous vous demanderons par email de valider votre choix

  • La visite peut commencer

    Rendez-vous vous sera donné, pour une visite où vous allez apprendre beaucoup, pour ensuite vous retrouvez autour d'un cocktail pour un debriefing